Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Audience entre Macky Sall et des acteurs de la culture urbaine: Nit Dof dénonce les « charognards »

L’audience accordée par Macky Sall à la culture urbaine représentée par Matador, Malal Talla, Awadi, Xuman, OMG, Dip Doundou Guiss… commence à faire grincer des dents au sein du mouvement Hip-hop. Dans une vidéo de 7 mn, Nitt Doff n’a pas raté ses «collègues». Avec des révélations les unes plus graves que les autres.

 
«C’est une mafia qui est en train de s’organiser sur le dos du Hip-hop»
 
«Tout le monde est au courant que le Sénégal vit des moments difficiles. La situation est telle que beaucoup de gens commencent à peiner pour trouver de quoi se mettre sous la dent. Donc, si je vois des gens qui s’autoproclament représentants de la culture urbaine, aller au Palais sans avoir l’aval des hip-hopeurs, dans le seul but de soutirer de l’argent au peuple sénégalais, je vais le dénoncer. Parce que nous sommes au courant des tractations qu’ils mènent.

«Au lieu de sensibiliser les Sénégalais sur le coronavirus, ils cherchent les voies et moyens pour soutirer de l’argent aux Sénégalais parce qu’ils ont entendu qu’il y a des milliards qui sont débloqués. Vous faites semblant de sensibiliser, alors que derrière tout cela, c’est une mafia qui est en train de s’organiser sur le dos du Hip-hop et sur le dos des gens qui s’engagent dans ce mouvement par amour et passion. Qui vous a dit que vous représentiez le Hip-hop ? en ce moment, vous êtes en train de monter des dossiers avec des mensonges et en gonflant des chiffres du genre que vous avez été impactés par le Covid-19, en disant aussi que vous avez perdu de l’argent, pour avoir votre part des milliards qui ont été dégagés».  
 
«Si on devait voir ceux qui devaient en bénéficier, vous ne serez pas les premiers sur la liste» 
 
«Moi, Nitt Doff ! J’ai perdu de l’argent, j’ai annulé des concerts en Italie et en Espagne. Si on me donne l’argent que j’ai perdu, je l’offre aux Sénégalais. Qu’on le donne au ministre de la Santé pour aider les Sénégalais. C’est vrai qu’il y a des artistes qui ont été impactés par le Covid-19, mais si on devait voir ceux qui devaient en bénéficier, vous ne serez pas les premiers sur la liste. Les gens de la diaspora sont beaucoup plus impactés par la pandémie, sans parler de la population sénégalaise. Pensez à la population sénégalaise qui a fait de vous ce que vous êtes devenus aujourd’hui.  En ce moment, il y a des émigrés qui ont perdu leur travail».
  
«Ils voulaient m’embarquer et m’entacher dans cette affaire, mais j’offre cet argent aux Sénégalais»
  
«Il y en a parmi vous qui ont soutenu qu’ils ont annulé des concerts et ont demandé beaucoup d’argent. D’autres ont soutenu avoir perdu des contrats parce qu’ils jouaient chaque semaine… c’est une honte ! il faut aider son pays en moment de crise. Pourquoi devant les projecteurs vous montrez votre visage d’artiste engagé, d’activiste et derrière, tout ce que vous faites, c’est d’abord l’argent. Je parle d’une partie de ces gens parce que j’en connais qui ne sont pas comme ça. Moi, ils ont essayé de m’engager dans cette voie, avec cet argent, mais je leur ai dit que je ne suis pas de ce genre et j’offre ma part aux Sénégalais. Si je pouvais vendre mes organes pour aider les Sénégalais, j’allais le faire. Mais je me refuse de soutirer de l’argent au Sénégal».
  
«Si un charognard touche un centime de ma part, ça va partir en c…»
 
«Je sais que vous allez mentir parce que vous allez gonfler les chiffres. Pendant un mois, les émigrés ne bossent pas et s’enferment chez eux. Ce sont ces derniers qui méritent cet argent. Vous devez leur laisser ces milliards. Il faut savoir faire preuve de dignité. Surtout les superstars dans le Hip-hop, vous avez des voitures, une maison, de l’argent donc ce ne sont pas vous qui êtes impactés. Pourquoi quand on parle d’audience au Palais, c’est un petit groupe qui se présente ? il y a toujours un petit cercle qui va se servir à coups de milliards. Nous en avons marre de voir des gens qui vont donner de l’argent pour fermer des bouches sur le dos de la culture urbaine. Arrêtez de manipuler les gens et d’exploiter le Hip-hop. De toute façon, ma part, je la donne au ministère de la Santé ou à ceux qui sont dans le mouvement, mais qu’aucun charognard ne touche à ma part. Tout sera clair ! si jamais un charognard touche à ma part, ça va partir en c…»
 
Samba THIAM Les Echos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :