Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Interpellé pour faux médecin: Le «Docteur» Samba, l’autre virus aussi dangereux que le Covid-19

Il est d’un courage étonnant, mais aussi d’une fourberie insaisissable. Amadou Samba a réussi à se mouvoir, des années durant, dans le très sélectif milieu de la médecine jusqu’à son arrestation, vendredi dernier.

Amadou Samba n’est pas « vierge ». Son parcours estudiantin et professionnel n’est pas aussi lisse que son signe astrologique (il est né le 9 septembre 1988). Et pourtant, le faux médecin avait, il y a 4 ans déjà, promis de faire « palpiter les cœurs » de ses détracteurs qui l’avaient pris à partie sur un de ses posts Facebook. « Pourquoi dans cette vie, les gens ont peur d’assumer leur vie et leurs idées. C

e Sénégal est mal barré parce que les gens sont tellement faux et hypocrites. Le défaut du Sénégalais, c’est qu’il pense que tout le monde est comme lui. Allez prendre vos doses de Sintrom 4mg (un anticoagulant), car très prochainement vos cœurs vont palpiter grave », répliquait « Dr Samba», dont le verbe peu hospitalier ne s’éloigne jamais du langage médical.

Un milieu qu’il connaît assez bien pour avoir tenté à deux reprises des études en Médecines qui n’ont jamais abouties. Mais qui l’ont beaucoup servi dans sa pratique illégale du métier de médecin. Une profession qu’il a longtemps usurpée et au nom de laquelle il s’est souvent adressé à la population via les réseaux sociaux et les médias.

Rebut de l’Ucad et Saint-Christopher

Le 4 mars dernier, les animateurs de l’émission «Ngonnal» ont décroché un invité de marque. Pas facile à choper. A la suite de la chanteuse Titi qui n’a pu qu’appeler, à travers sa belle voix, les Sénégalais à la prise de conscience face au Covid-19, Amadou Samba entre en scène. Le spécialiste rêvé pour parler de la nouvelle pandémie. La démarche chancelante, l’homme au physique de lutteur monte sur le plateau.

Première fausse note, il serre la main de tout le monde avant de prendre place. « Il faut éviter de serrer la main aux gens en ces temps de pandémie », reconnaît-il, plus tard, son erreur. C’était au cours de l’émission. Face aux comédiens Cheikh Ndiaye, Cheikhou Guèye alias « Sa Neex», Soumboulou Bathily et Abdou Aziz Niane dit «Aladji Gora», le «médecin» tente d’impressionner son monde. Le regard fuyant, il étale son savoir.

D’entrée, il décline un Curriculum Vitæ (Cv) qui laisse pantois les animateurs. « Je suis médecin spécialisé en développement industriel du médicament et titulaire d’un MBA à ISM. Je suis militant de l’Alliance pour la République (Apr) à Rufisque », lance-t-il écarquillant les yeux. Assez pour gagner en confiance et, par ricochet, captiver l’attention des téléspectateurs.

Sauf que dans sa présentation, Amadou Samba a volontairement omis de mentionner son passage à la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontologie (Fmpo) de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) de Dakar et à l’École privée de médecine Saint-Christopher de Dakar. Deux tentatives infructueuses de décrocher le diplôme de médecin.

«Il a été renvoyé de la Faculté de Médecine de Dakar. Et par la suite, il est parti à l’école privée de médecine Saint-Christopher où il a aussi été renvoyé. Il n’a pas pu franchir la troisième année à la Faculté de Médecine de l’Ucad», révèle Amadou Sow, membre du Conseil national de l’Ordre des médecins du Sénégal.

Le motif de son renvoi de l’Ucad n’est pas (encore) révélé, mais l’on confie qu’il a été exclu pour outrage au Doyen de la Faculté, le Professeur Ardo Bâ. Son aîné de quelques années à la Fmpo, Amadou Sow ne connaît pas les raisons du divorce entre Amadou Samba et la Faculté de Médecine.

Mais, il se souvient du jeune étudiant rufisquois. «C’est un jeune qui me vouait beaucoup de respect. Je l’avais perdu de vue et je ne savais plus ce qu’il était devenu, même si nous sommes devenus, plus tard, amis sur Facebook», explique-t-il.

Avec Igfm.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :