L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Me Assane Dioma Ndiaye et Seydi Gassama dénoncent l’attitude des forces de sécurité

Il n’y a pas eu de répit pour les récalcitrants lors de la première nuit du couvre-feu. Les forces de l’ordre n’ont pas été tendres pour ceux qui ont défié la loi. Ce que déplore le président de la Ligue sénégalaise des Droits de l’Homme. Me Assane Dioma Ndiaye estime que l’État a d’autres moyens pour faire respecter sa décision.

«Le ministre de l’Intérieur a suffisamment rappelé les sanctions encourues et les agents de l’État ont l’obligation de respecter la loi et non la violer. Respectons les citoyens, amenons-les à respecter la loi, faisons-en sorte que nos pays puissent dépasser cette étape. Mais, encore une fois, on ne peut porter atteinte à la dignité humaine », a soutenu la robe noire.

Ce qui est productif, du moins aux yeux de Me Assane Dioma Ndiaye, c’est le respect de la dignité humaine au nom de la cohésion sociale. Un appel pressant lancé au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique par le défenseur des Droits de l’Homme.

Seydi Gassama se fâche et dit ses vérités

Grand défenseur des droits de l’homme, Seydi Gassama n’a pas attendu longtemps pour déplorer cette attitude de certains policiers. Dans un tweet ravageur, il écrit : «les forces de sécurité, police et gendarmerie, ne doivent pas recourir aux pratiques illégales (torture, mauvais traitement, usage disproportionné de la force) dans la mise en œuvre des mesures d’Etat d’urgence». Et dans son tweet, il identifie Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l’Intérieur et Macky Sall lui-même, président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :