L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Sonko sur la gestion de la Crise: «Nous ne voulons pas qu’elle serve à justifier un certain nombre de comportements»

Le ballet des leaders de l’opposition se poursuit, ce mardi, 24 mars, au Palais de la République. Au menu des échanges, l’état d’urgence décrété depuis la soirée du lundi 23 pour endiguer la propagation de la Covid-19 au Sénégal. Après Idrissa Seck, Malick Gakou, Khalifa Sall, Ousmane Sonko a répondu à l’appel du chef de l’État, Macky Sall. A sa sortie d’audience, le leader du PASTEF », a approuvé les mesures déjà édictées par le gouvernement contre le coronavirus.

Ousmane Sonko, l’opposant irréductible au régime de l’actuel chef de l’Etat est ainsi reçu, pour la première fois, au Palais. La cause commune de la mobilisation contre la propagation du coronavirus est passée par là. Des salutations cordiales coude contre coude, de larges sourires dans leurs visages, Macky Sall et Ousmane Sonko ont ensuite échangé pendant une trentaine de minutes.

A sa sortie d’audience, il s’est exprimé, en ces termes, au micro de nos confrères de la RTS : « Nous sommes venus répondre à cette invitation parce que nous considérons que les moments que nous vivons sont particulièrement graves et qu’ils doivent appeler chacun au sens de la responsabilité et du dépassement. L’Etat a la prérogative et la priorité dans la gestion de cette crise, c’est une crise qui interpelle tous les citoyens sénégalais. »

Ensuite, Sonko a donné son avis sur les mesures annoncées : « Nous n’avons pas attendus cette audience pour donner notre point de vue et apprécier les mesures qui ont été prises. Notre seule présence ici suffit à démontrer que l’heure est grave. C’est pourquoi nous appelons tous les compatriotes à suivre les recommandations qui leur sont données. Ce n’est pas un jeu », déclarera-t-il, avant de révéler qu’il a interpellé le chef de l’Etat sur la mise en place des différentes mesures annoncées et prévenu qu’il ne fallait que l’enveloppe prévue pour mener la lutte contre le coronavirus ne soit mal utilisé. « Nous ne voulons pas que la crise serve à justifier un certain nombre de comportements. »

Egalement, Sonko a révélé avoir posé à Macky Sall un certain nombre de questions, relatives entre autres, à la nature de la mesure d’urgence – « Est-ce qu’elle est générale ou d’ordre strictement sanitaire ? » -, à ce qui va alimenter le fonds Force Covid 19…, appelant à une gestion rigoureuse de cet argent (1000 milliards F CFA annoncés).

Avec emedia.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :