L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Les avocats de Karim réagissent: «C’est une machination de grande ampleur orchestrée pour priver notre client de sa liberté»

Ce 20 février 2020, le Tribunal de première instance de Monaco a rejeté la demande présentée par l’État du Sénégal pour obtenir l’exécution de l’arrêt de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). En effet, Cette juridiction d’exception avait accordé à l’État du Sénégal des dommages et intérêts d’un montant de 10 milliards de francs Cfa. Après cette nouvelle victoire de leur client sur l’Etat du Sénégal, les avocats de Karim Wade ont réagi.

Dixième revers à l’étranger

 «Pour la troisième fois, la justice de Monaco a refusé d’exécuter l’arrêt de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) du 23 mars 2015 qui a prononcé la condamnation de M. Karim Wade. Le pouvoir politique sénégalais a de nouveau échoué dans sa tentative acharnée pour s’emparer des biens de M. Karim Wade et d’autres personnes condamnées en violation de la Constitution, des traités et conventions internationales de protection des droits de l’homme et des principes fondamentaux du droit », indiquent-ils dans un communiqué parvenu à Seneweb.

Les robes noires soulignent que c’est la dixième fois que l’État du Sénégal perd dans une procédure internationale contre Karim Wade et que toutes les juridictions internationales ont débouté systématiquement l’État du Sénégal.

Ce qu’a dit le tribunal de Monaco

Selon ces avocats, la juridiction monégasque a, dans sa décision, affirmé que la composition de la Crei était entachée d’une grave irrégularité. Aussi, que la procédure avait violé les droits de la défense et le principe de l’égalité des armes entre l’accusation et la défense. Ensuite, le Tribunal a souligné que le niveau particulièrement élevé des dommages et intérêts se heurtait à l’ordre public international et que Karim Wade s’était vu artificiellement attribuer la propriété de biens appartenant en réalité à d’autres personnes.

Source Igfm.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :