L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Mort d’Abiboulaye Camara à Louga: Ce que Latif Cissé a dit lors de sa garde à vue

Arrêté à la suite de la mort du talibé Abiboulaye Camara, le superviseur de la daara Mariama Ibnata Imran de Louga, Abdou Latif Cissé, a affirmé, lors de son interrogatoire sous le régime de la garde à vue, avoir frappé la victime parce qu’il n’aurait pas su sa leçon, selon les informations de Libération online. Mais, il précise que c’était avec « un bout de corde» mis d’ailleurs sous scellé par la police.

Il faut dire que cette affaire Abiboulaye Camara cache aussi un scandale médical. En effet, lorsque la victime a commencé à se plaindre de maux de tête, les médecins de l’hôpital de Louga lui ont juste remis, après une brève consultation, une ordonnance de 2000 Fcfa.

Pire, la première autopsie, réalisée à Louga, a conclu à une mort naturelle alors que celle de Le Dantec établit que la victime est décédée « suite à un traumatisme crânien par coups et blessures causés par un objet contondant ». Selon nos informations, le parquet de Louga vient d’ouvrir une information judiciaire et a requis le mandat de dépôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :