L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Lamine Diallo: «L’équipe économique de Macky passe son temps à nier…»

Selon Mamadou Lamine Diallo, président du mouvement Tekki et député à l’Assemblée nationale, «l’équipe économique de Macky Sall passe son temps à nier l’évidence en proclamant que les poches sont pleines, le Trésor est riche comme Crésus. Payer la dette due aux Pme, Pmi sénégalaises, aux entreprises du Btp, aux pétroliers et aussi aux banques de la place qui vont être obligées de provisionner la dette de l’État».

Poursuivant, il dit dans sa “questekki” rendue publique hier : «Ce qui est bizarre, les institutions de Breton woods ferment les yeux sur ces arriérés intérieurs poliment renommés obligations impayées. Il a fallu que j’écrive au Directeur général du Fmi, Christine Lagarde, il y a deux ans, pour que le Fmi accepte de regarder de plus près les chiffres de Macky Sall». Selon lui, «le résultat a été la reconnaissance des obligations impayées, notamment vis à vis de la Senelec et la conditionnalité de hausser les tarifs de l’électricité pour obtenir un nouvel accord avec le Fmi».

Sans détours, M. Diallo défend que «les chiffres de Macky Sall sont faux, à commencer par ceux de la production arachidière. Il ne connaît pas l’étendue de la dette de l’État gonflée par les offres spontanées, les lettres de confort et j’en passe». Une occasion pour révéler que «la dette contractée par le régime de Macky Sall dépasse 8000 milliards : 1500 d’arriérés intérieurs dus aux entreprises locales, 2000 mal investis (Université Amadou Makhtar Mbow, Hôpital de Touba, Cartes d’identité Cedeao, Centre Abdou Diouf, etc.), 2500 détournés en flux financiers illicites à Dubaï, en Turquie, notamment en 9 ans, 2000 bien orientés (sécurité, routes, pistes, forages)».

Non sans avancer qu’«il se dit dans les coulisses de l’environnement irrationnel de Benno bokk yakaar que Macky Sall a de très grands marabouts. Tant mieux pour lui s’il réussit à dompter le Fmi. Malheureusement, on ne peut pas dompter la macroéconomie. Elle finit par s’imposer par la hausse des prix et le chômage qui nourrissent l’insécurité».

Le président du mouvement Tekki termine en faisant remarquer que «c’est exactement ce que vit le peuple sénégalais, sauf la centaine de familles affiliées à la dynastie Faye-Sall. En attendant, je fais observer aux fascistes de l’Apr qu’il faut moins d’un milliard pour rapatrier les étudiants sénégalais de Chine, avec l’accord des autorités de Pékin et avec toutes les précautions requises par l’Oms.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :