Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Pastef de Pikine-Est fait un réquisitoire salé contre le maire…

La section Pastef de la commune de Pikine-Est (Banlieue de Dakar) a profité d’une journée de santé qu’elle a organisée ce week-end pour faire un diagnostic sans complaisance des maux que vivent les populations de cette commune, peuplée d’environ 40.000 habitants.

Santé, éducation, insécurité, défaut d’assainissement, les camarades de Sonko ont fait un tour d’horizon de tous les secteurs. Ils ont peint un tableau sombre. Sur le plan de la santé, ils estiment que la politique du maire Issakha Diop s’est avérée un échec patent.

«Pikine-Est compte deux postes de santé. Le poste de santé de Touba Diacksao et celui de la Cité Pépinière. Ils reçoivent par an 1.000.000 Cfa chacun en guise de subvention. Et la mairie n’a octroyé la subvention qu’à trois reprises en 5 ans, soit 50 francs par habitant et par an. Ce qui est dérisoire.

Le budget de la mairie est passé de 80 millions à 500 millions. Mais 80% du budget est alloué au fonctionnement», regrette les patriotes de Pikine-Est. Ils dénoncent aussi l’arrêt des travaux de construction de la maternité de la Cité Pépinière. «Les travaux avaient démarré en mars 2016.

Quatre ans après ils sont toujours bloqués», s’indigne Ibrahima Mbengue. «Le maire n’a pas de vision», dit-il. Dans le domaine de l’éducation, les patriotes de Pikine-Est s’interrogent comment la mairie est parvenue à construire un cyber communal dans une école.

«Le maire devait acheter un terrain pour construire le cyber communal. Il ne l’a pas fait. L’appartenance du cyber doit revenir à l’établissement scolaire, car il est construit dans l’enceinte de l’école (Ndlr, école Kabirou Mbodj ex école 3», croit savoir M. Mbengue.

S’agissant de l’insécurité, «nous constatons de nombreux cas d’agression dans notre localité. Cette situation est due à la délinquance». Les patriotes de Pikine-Est ont aussi déploré avec la dernière énergie la lenteur des travaux de pavage et d’assainissement à Pikine-Est.

… Le diabète et l’hypertension artérielle font des ravages chez les femmes

Revenant sur la journée de santé, le coordonnateur de la section de Pastef a souligné qu’elle a été axée sur les consultations en ophtalmologie et en diabète. «Nous avons consulté 80 patients. 10 cas de diabète ont été détectés. Ils sont tous des femmes.

Mais elles ne savaient pas qu’elles traînaient la maladie. Onze cas d’hypertension ont été aussi détectés dont les 10 sont des femmes. Le suivi sera assuré», confesse Ibrahima Mbengue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :