Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Visite de Justin Trudeau à Dakar: Le Pm canadien va aussi parler d’homosexualité

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau sera en visite officielle au Sénégal la semaine prochaine. Ce déplacement à Dakar entre dans le cadre d’une tournée que le dirigeant nord-américain a amorcée hier, comme rapporté par un communiqué du cabinet du Premier ministre publié en début de mois. Hier, ONE, une Ong basée aux États-Unis, qui lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables en Afrique, a exhorté le Premier ministre Justin Trudeau à lutter contre la violence sexiste lors de son voyage au Sénégal. Dans sa note, l’Ong a mis en évidence les cas de Bineta Camara et de Coumba Yade.

Officiellement au Sénégal dans le cadre de sa campagne pour le Conseil de sécurité – le Canada cherche à entrer au Conseil de sécurité de l’Onu – Justin Trudeau ne va pas se limiter à cette mission. En effet, selon un communiqué du cabinet du Premier ministre, publié en début de mois et dont une copie est parvenue à «Les Échos», le voyage du dirigeant canadien qui doit le conduire en Éthiopie, au Sénégal et en Allemagne, sera «axé sur les opportunités et la prospérité économiques, les changements climatiques,

la démocratie et l’égalité des sexes». Selon le communiqué du cabinet, le Premier ministre se rendra dans un premier temps à Addis-Ababa où il rencontrera divers leaders internationaux dans le cadre du 33e Sommet de l’Union africaine, prévu du 9 au 10 février prochain. Il se rendra ensuite à Dakar pour y rencontrer le Président Macky Sall.

Mais au-delà de l’égalité des sexes, Justin Trudeau devrait parler de la violence sexiste. En effet, en prélude à cette visite, ONE, une organisation non gouvernementale de campagne et de plaidoyer basée aux États-Unis, qui lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables en Afrique, a exhorté Justin Trudeau à porter le combat contre la violence sexiste lors de son voyage au Sénégal.

Justin McAuley, responsable des médias chez ONE, un mouvement mondial qui milite pour mettre fin à l’extrême pauvreté et aux maladies évitables, a déclaré que la campagne pour un siège au Conseil de sécurité était une occasion de mettre en lumière des problèmes critiques de genre – un problème important au Sénégal. «Lors de sa rencontre avec le Président Sall, le Premier ministre Trudeau doit soulever la question de la violence basée sur le genre et faire pression pour la responsabilisation et l’application appropriée», a-t-il déclaré dans un communiqué publié hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :