L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Étudiants sénégalais en Chine: Le virus du rapatriement hante les parents

La sortie du Président Macky Sall sur le sort des étudiants sénégalais basés à Wuhan, foyer de l’épidémie appelée Coronavirus qui est actuellement en train de faire des centaines de morts Chinois, a fini de créer une levée de boucliers. En dehors d’organisations bien connues au Sénégal qui ont rué dans les brancards, le collectif des parents des étudiants sénégalais de Chine a crié sa détresse face à la peur qui a fini de gagner leurs enfants.

En effet, en conférence de presse hier, au siège d’Amnesty international, ils ont laissé entendre que leurs enfants sont des Sénégalais comme tous les autres et qu’ils méritent d’être rapatriés afin de rentrer en toute sécurité dans leur pays. De quoi faire dire à Yoro Bâ, porte-parole de ce collectif, qu’«au moment où certains pays rapatrient leurs compatriotes, le Sénégal veut livrer ses fils à une mort annoncée».

Autant de raisons pour clamer : «Nous demandons l’exfiltration immédiatede nos treize enfants avant que le Sénégal ne rapatrie leurs dépouilles parce que victimes de Coronavirus». Faisant remarquer qu’ils sont en parfaite santé – pour le moment – Yoro Bâ de défendre : «Si jamais un malheur survenait, ces étudiants ne veulent du tout être incinérés. C’est pourquoi, nous exigeons qu’ils soient secourus et c’est leur droit le plus absolu».

De son côté, Amadou Guèye, président de l’Union des indépendants du Sénégal (Unis), a suggéré au gouvernement du Sénégal «de solliciter la coopération de pays amis pour évacuer les Sénégalais désirant quitter Wuhan». À l’en croire, «le Canada se prépare à évacuer ses ressortissants à partir de jeudi (aujourd(hui : Ndlr). Il est prévu que les Canadiens rapatriés seront dans une base militaire canadienne pendant 15 jours pour voir s’ils sont porteurs du virus et suivre leurs conditions sanitaires avant de les laisser libres.

La visite du Premier ministre canadien est l’occasion de lui demander d’associer les ressortissants sénégalais qui pourront aussi être pris en charge par les Canadiens dans la même base militaire avant leur rapatriement à Dakar après qu’il soit établi qu’ils ne sont porteurs d’aucun virus». M. Guèye note également que «même si l’un deux est porteur du coronavirus, la prise en charge y sera plus efficace par rapport au Sénégal qui ne bénéficie pas encore des moyens logistiques et sanitaires nécessaires pour faire face à un tel rapatriement».

Il termine en faisant savoir que «ce fléau demande des mesures de coopération internationale, comme le suggère l’Organisation mondiale de la santé (Oms). D’autres pays amis pourraient participer à cet effort humanitaire qui frappe la communauté mondiale.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir