L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Visite de contact avec ses troupes: Le nouveau Cemga sort l’artillerie lourde contre les voleurs de bétail et les braconniers

En visite de contact avec ses troupes en Casamance, le Général de Corps aérien Birame Diop, nouveau Chef d’Etat-major général des armées (Cemga), a tenu à rassurer les populations du Balantacounda sur les vols de bétail. Il est aussi monté au front pour combattre les coupeurs de bois et soutenu que ses hommes sont partout.

Nommé le 7 janvier dernier à la tête du commandement de l’État-major des Armées, le Général de Corps aérien Birame Diop a fait la revue des troupes des deux zones de la Casamance, Kolda et Ziguinchor. Il a pendant deux jours visité les zones de Kolda et Ziguinchor. C’est à Ziguinchor qu’il a terminé sa visite de contact. Au terme de celle-ci et face à la presse, il a déclaré la guerre aux braconniers et coupeurs de bois. Pour les stopper net, Birame Diop alerte.

«Que ce soit le braconnage, la déforestation et les autres trafics divers, tout est pris en compte, en collaboration avec les autres forces de défense et de sécurité. Nous voulons aussi travailler étroitement avec les populations, les élus locaux et les autorités administratives».

 Très déterminé à nettoyer la Casamance des fossoyeurs qui ont fini d’infester la région, le Chef d’état-major général des armées promet aux populations du Balantacounda de lutter contre le vol de bétail qui est très récurrent dans la zone. «L’armée est en train de faire tout ce qui est possible pour prévenir le vol de bétail et le combattre en étant très mobile, en étant partout. L’armée va se déplacer dans toutes les zones où le besoin se fera sentir pour des missions de prévention du vol de bétail», a soutenu le Général de Corps aérien.

«Il y a des éléments incontrôlés, mais nous allons essayer de les maîtriser»

Le Cemga a fait le tour des différentes unités pour s’enquérir de la situation qui prévaut dans les différentes localités de la Casamance. «Celle-ci est relativement calme comparée aux situations que nous avons connues plusieurs décennies en arrière, même si dernièrement nous avons noté quelques cas de braquage menés par des individus isolés. Nous sommes dans une posture qui nous permet d’assurer à la population une bonne protection de ses biens. Il y a des éléments incontrôlés, mais nous allons essayer de les maîtriser. Nos hommes sont dans de bonnes conditions pour exercer leur mission en Casamance. Les unités sont présentes partout dans le cadre de leur mission de prévention», conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir