Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Cas Guy Marius Sagna: Noo Lank soupçonne la main de Macron derrière

Les masques sont enfin tombés ! Ainsi s’est exclamé Bentaleb Sow, porte-parole du jour lors du point de presse organisé hier par le collectif «Noo Lank» axé sur le maintien en détention de l’activiste. Les membres du Collectif «Noo Lank» se veulent catégoriques. le maintien en détention de Guy Marius Sagna alors que tous ses 8 autres codétenus ont recouvré la liberté est une manière pour les autorités étatiques de plaire au Président Emmanuel Macron qui, récemment, sommait les chefs d’état Africains de clarifier leurs positions vis-à-vis de la France. Refusant de capituler, Aliou Sané, Bentaleb Sow et Cie appellent les Sénégalais à intensifier la lutte pour la libération de Guy Marius Sagna et annoncent la tenue d’une grande marche le 31 janvier prochain à Dakar.

Les masques sont enfin tombés ! Ainsi s’est exclamé Bentaleb Sow, porte-parole du jour lors du point de presse organisé hier par le collectif «Noo Lank» axé sur le maintien en détention de Guy Marius Sagna. A l’en croire, l’incarcération du leader de Frapp France Dégage est le résultat d’un plan mûrement orchestré par le régime de Macky Sall pour le museler «après l’échec de la fausse alerte au terrorisme» qu’il avait ourdi. Ce qui atteste cela, c’est la libération de tous ceux qui avaient été arrêtés en compagnie de Guy Marius Sagna devant les grilles du Palais de la République le 29 novembre dernier. «Les 8 autres membres du collectif étaient arrêtés uniquement dans le but de couvrir le dessein du pouvoir de freiner Guy Marius Sagna dans sa mission de veille et d’éveil des consciences». Pour Bentaleb Sow, rien ne justifie le maintien en prison de Guy Marius Sagna au regard de la loi.

 «Toutes les conditions sont réunies pour qu’il obtienne la liberté provisoire, car il n’a commis aucune infraction. Sa détention n’est pas nécessaire et sa libération n’entrave en rien la manifestation de la vérité», clame le porte-parole de «Noo Lank». Et ce dernier de marteler avec virulence : «Après son projet de réduire l’opposition sénégalaise à sa plus simple expression, Macky Sall s’attaque maintenant aux mouvements citoyens qui prennent les revendications d’un peuple abusé et meurtri par un racket des maigres moyens qui lui restent».

GUY MARIUS SAGNA SYMBOLE DE LA RÉSISTANCE CONTRE L’IMPERIALISME

Aux yeux des membres du collectif «Noo Lank», la détention du leader de Frapp France Dégage est le résultat de son engagement contre l’impérialisme des puissances étrangères en Afrique et particulièrement au Sénégal. «Et jusqu’à présent, nous assistons à un acharnement et un règlement de comptes entre un pouvoir politique et un honnête citoyen», renchérit Aliou Sané, coordonnateur de «Noo Lank». Et le «Y en a marriste» d’ajouter que le message du Président Emmanuel Macron à l’endroit des chefs d’État Africains les appelant à clarifier leurs positions vis-à-vis de la France a favorisé l’incarcération de leur camarade. «Vu les positions de principes que Guy Marius Sagna a sur la défense des intérêts du Sénégal face aux intérêts de la France et de sa politique étrangère en Afrique, vu ses positions panafricanistes, il y a une forte liaison entre le message de Macron et ce qui est en train de se passer avec le cas Guy Marius Sagna», dit Aliou Sané.

Sa thèse est défendue par Bentaleb Sow qui estime que Guy Marius Sagna continue d’être victime de ce système téléguidé. «Guy est isolé tel un terroriste et les visites lui sont pour la plupart interdites. C’est pourquoi nous allons, pour lui manifester notre soutien indéfectible, nous rendre demain au tribunal pour nous faire délivrer un permis de visite», informe Monsieur Sow qui appelle les Sénégalais à se mobiliser pour la libération du patron de Frapp France Dégage.

Après sa distribution de flyers en ville, «Noo Lank» va rééditer l’opération le 25 janvier prochain sur l’itinéraire «Marché de samedi» au Front de Terre en passant par le Rond Point Liberté 6 pour aller jusqu’au marché de Grand Yoff.

En sus de cela, Aliou Sané et Cie vont organiser une marche à Rufisque. Ils appellent la population sénégalaise à venir massivement à leur marche historique pour la libération de Guy Marius, prévue le 31 janvier prochain. «Nous appelons tous les Sénégalais à la grande journée de mobilisation au Sénégal et dans la diaspora, le vendredi 31 janvier prochain à Dakar. Nous partirons de l’université Cheikh Anta Diop jusqu’au rond point de la Poste de la Médina», renseigne Aliou Sané.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :