L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Barthélémy Dias, alerte «Macky Sall veut nommer le maire de Dakar par décret »

À en croire Barthélemy Dias, maire de la collectivité territoriale de Mermoz-Sacré-Cœur a fait une révélation de taille. En effet, lors de l’émission Face à Pape Alé sur la Sen Tv, il a affirmé que «le Président Macky Sall est en train de voir comment aller dans le sens de nommer le maire de Dakar par décret».

Poursuivant, M. Dias signale que «nous sommes au courant de tout cela. Tout le monde sait qu’en Côte d’Ivoire, c’est le Président Alassane Ouattara qui nomme le maire d’Abidjan par décret. C’est la vérité. Au Cameroun, c’est également le cas avec le Président Paul Biya qui est dans ce pays depuis au moins quarante ans».

Montant au créneau, Barthélemy Dias lance un avertissement : «Maintenant, si par extraordinaire, les Sénégalais acceptaient un tel fait, il faudra bien qu’ils acceptent que Macky Sall nomme par décret les députés, les conseillers et qu’il se nomme lui-même Président de la République par décret pour pouvoir rester et demeurer au pouvoir». Par ailleurs, il a laissé entendre qu’il poursuit son combat politique aux côtés de Khalifa Sall, non sans défendre qu’ils sont et restent des socialistes de pure souche.

Seulement, M. Dias de faire savoir que le Parti socialiste était sans aucune animation. «Depuis bien longtemps, au Ps, il n’y avait aucune convocation des instances du parti. Ni le Bureau politique, encore moins le Comité central. Donc, ce n’était plus un parti dans sa démarche. Dans cette formation politique, on a même l’impression que c’est Macky Sall qui dirige tout. D’ailleurs, c’est lui-même qui a choisi ceux qui entrent dans le gouvernement ou non».

Barthélemy Dias, signalant qu’il ne compte pas remuer le couteau dans la plaie, a cependant invité ces anciens camarades du Parti socialiste (Ps) à se ressaisir. Il faut rappeler que lors d’une émission sur la Rfm, le Dr Cheikh Diallo disait ceci : «Le maire de la Ville de Dakar ne doit pas être élu, mais nommé par décret présidentiel. Il faut une gestion municipale sous tutelle de l’État en osmose avec le gouvernement au profit des Dakarois. Ce, pour éviter les conflits d’intérêts.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir