Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Moïse Rampino: « Karim Wade file du très mauvais coton »

Que se passent-ils entre Karim Wade et ses affidés jadis fidèles souteneurs ? Y a-t-il une fracture entre lui et ses sympathisants ? Ou y aurait-il un déficit communicationnel dû à la distance qui les sépare ?

Le moins que l’on puisse dire au regard de la situation qui prévaut actuellement au PDS est que l’ex candidat du PDS est délaissé. Cela ne signifie certainement pas qu’il n’est pas majoritaire au sein de ce parti ou que la base n’est plus avec lui.

Le PDS, c’est Me Abdoulaye Wade qu’on le veuille ou non puisqu’il en est le principal bailleur. Il supporte toutes les charges du parti, finance les activités et soutient les militants.

Qui paie commande a-t-on l’habitude de dire. Et, nul ne s’est autant investi que le Président Wade pour prétendre être le seul commandant de bord. De ce fait, la tentative de sabordage du navire PDS par le pirate Oumar Sarr sera vainement, à l’instar de ses prédécesseurs comme Diagne Fada et Madicke Niang, voué à l’échec.

Me Wade est dans le cœur des militants du PDS. Il est indéboulonnable et mieux qui s’y frotte s’y pique. Mais là ne se trouve pas le problème. Son porte-parole, Me Amadou Sall, qui devait être le premier à être au front, brille par son absence. Le chargé de communication du PDS, Mayoro Faye, s’est, lui, emmuré dans un silence assourdissant. Seule Nafi Diallo essaie de faire son trou à travers des prises de position voilées mais pas du tout à la hauteur des attaques subies.

Bachir Diawara, qui a tout obtenu de Karim Wade, préfère porter des gants pour ne pas se faire tendre par quatre. La vieille Ndeye Gaye Cissé tente de tenir le coup à travers des messages laconiques et insipides.  Mais le plus ahurissant, c’est la couardise du responsable des mouvements karimistes, Saliou Dieng. « Voilà un monsieur pour qui Karim Wade a tout fait.

Logé, véhiculé, nourri et blanchi, il est mis dans d’excellente condition par son mentor. Il se devait donc de lui rendre l’ascenseur. Mais diantre, il rase les murs et préfère attendre la fin du mois pour toucher son million. Et ça y est les partisans d’Oumar Sarr le savent. »

A les entendre parler, ils disent clairement que « le sieur Saliou Dieng n’est pas un politicien. Il ne sait ni lire ni écrire. Il est statisticien. Ce qui est tout sauf dévalorisant mais avec tous les logiciels sur Google même un non initié peut s’activer dans ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :