L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Après l'attaque contre un talibé: Les Pitbull devraient être interdits au Sénégal

Au Sénégal, on sait pas faire de la prévention. Les autorités n’interviennent que s’il y a catastrophe. L’attaque d’un jeune talibé par un Pitbull avant hier à Pikine en est la parfaite illustration. Banni dans plusieurs pays comme le Canada, la France, l’Allemagne parce que jugés dangereux, ces Pitbull ont fait des ravages dans ce pays sans que les autorités n’interviennent. 

L’on se rappelle de l’attaque d’une femme de ménage avait l’objet de la part d’un Pitbull dans une maison où elle travaillait à Sacré Coeur. Elle s’en était sortie avec des graves blessures sans que cela puisse susciter une réaction chez les autorités qui ont fait preuve de laxisme jusqu’à valoir à un jeune talibé de 15 ans de se retrouver entre les crocs d’un Pitbull qui lui a sauté dessus. 

C’est la goutte d’eau qui a fait déborder la vase pour pousser le préfet de Pikine à prendre une mesure qui consiste à abattre ce chien méchant ainsi d’autres chiens à Pikine. L’on se rappelle que deux bébés Pitbull avait causé avant cela,  la mort atroce d’une dizaine de moutons dans une bergerie.

Les juristes et les populations  demandent une intervention du gouvernement pour légiférer contre les Pitbull. Me Moussa Sarr et ses collègues demandent l’interdiction de ces chiens méchants. Sans protège museau, on voit ces chiens se promener dans les rues de Dakar avec leurs maitres qui ont dû mal à les maitriser à cause d’un mauvais dressage. 

Le propriétaire du Pitbull ayant attaqué le jeune talibè, Saliou Diouf a été déférée au parquet… ça ne suffit pas, il faut tout bonnement interdire les Pitbull au Sénégal si non c’est la catastrophe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir