L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Convié au Dialogue National: Barth déchire l’invitation et met en garde

Le maire de Mermoz-Sacré cœur Barthélemy Diaz pose comme condition, la libération de Khalifa Ababacar Sall et Amnesty pour Karim Wade. Ce dernier met en garde ses alliés qui vont participer à ce dialogue.

«Le Sénégal d’aujourd’hui n’a pas besoin de dialogue politique, le Sénégal a besoin d’un dialogue national qui ne saurait aussi avoir de dialogue national dans ce pays avec des termes de références qui sont arrêtés de façon unilatérale », peste le maire de Mermoz Sacré cœur.

Par ailleurs un dialogue national prêtant à une démarche inclusive en associant la société civile les parti politiques et surtout les syndicats c’est inacceptable. « Aujourd’hui à l’heure où il y a des découvertes pétrolière, minière et gazière que le chef de l’État se permette de dire aux travailleurs Sénégalais qu’il n’y a pas d’amélioration de leur condition de travail » indique Barthélemy Diaz.

Ces derniers (l’opposition) avaient indiqué au niveau de la coalition « Idy 2019 » et au niveau du front de résistance nationale que pour eux il n’est pas question qu’ils s’assoient avec le pouvoir, avec la prise d’otage exercer sur Khalifa Sall ne cesse et tant que aussi le chantage exercer sur Karim Wade ne cesse et le Pds aussi ne cesse.

Barthélemy Diaz persiste et signe « je voudrais insister pour dire que ceux qui pris sur eux la responsabilité de répondre à l’invitation du Ministre de l’intérieur, nous respectons leur position parce que nous respectons leur indépendance mais qu’ils sachent que si aujourd’hui y’a dialogue dans ce pays sans que nos conditions soient respectées ils prendraient sur eux la responsabilité de la rupture avec le « groupe des Khalifistes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir