L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Porte-parole du Pds: Comment Wade a viré Babacar Gaye

Il est certes calme dans son coin, mais Wade manœuvre, manœuvre et manœuvre. Ce n’est pas pour rien qu’il reste aphone. Il a commencé la purge dans son propre parti. Jusque-là porte-parole du secrétaire général national du Pds, Babacar Gaye a été viré par Wade. La décision est tombée, hier. 

Désormais, c’est Me El Hadj Amadou Sall, chargé de communication du Pds, qui devient aussi Porte-parole du Secrétaire général national du Pds. Wade, selon nos drones sensibles, reproche énormément de choses à Babacar Gaye. Non seulement, ce dernier est passé outre la décision de boycott de la Présidentielle, mais aussi, il a une liberté de ton qui ne cadre pas avec le titre qu’il occupe aux côtés de Wade. 

D’ailleurs, lors du dernier Comité directeur, Wade l’avait apostrophé en ces termes : «mais on m’avait dit que tu étais parti». Depuis ce jour-là, beaucoup de proches de Gorgui savaient que c’en était fini de ses relations politiques avec Babacar Gaye. 

Babacar Gaye n’a pas tardé à répondre. Dès qu’il a reçu le pli lui annonçant qu’il a été éjecté de son poste, il a posté un texte : «par décision administrative en date du 23 avril 2019, Me Abdoulaye Wade vient de nommer Me Elhadj Amadou Sall Porte-parole du Secrétaire général national du Pds, en mon remplacement. 

D’abord, je voudrais le remercier très sincèrement de m’avoir fait confiance à ce poste pendant 13 ans, mais surtout de m’avoir donné autant d’opportunités de participer, à des niveaux aussi stratégiques, à la gestion d’un parti aussi complexe que le Pds. Ensuite, je le remercie très franchement de m’avoir indiqué dorénavant la source pour l’extinction de ma soif de liberté et mon désir ardent d’entretenir la pensée positive et le devoir d’agir. 

Enfin, je voudrais signifier qu’aucune machination, aucune incompréhension ne pourrait altérer notre compagnonnage que je trouve mutuellement enrichissant». Et Babacar Gaye de conclure : «tomorrow is another day» (demain est un autre jour). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir