L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Attraction touristique: Les acteurs se fixent un objectif de 2 millions de visiteurs à l’horizon 2025

Plus de deux (2) millions de touristes d’ici à l’horizon 2025, c’est l’objectif que s’est fixée la Fédération nationale des Offices et syndicats d’initiatives du tourisme du Sénégal (FNOTSIS). Ce, à travers la valorisation de l’attraction touristique en mettant un accent particulier sur le patrimoine des terroirs.

La fédération a tenu sa première réunion décentralisée samedi (20 avril) dernier à Tambacounda après. M. Issa Barro, le président de ladite structure portée sur les fonts baptismaux en janvier dernier, s’est dit convaincu selon lui, « qu’une telle ambition peut bien être atteinte voire même valablement dépassée. Il suffit simplement de travailler à mettre un accent particulier sur la valorisation de l’attraction touristique à travers notre patrimoine : matériel, immatériel, culturel, mais aussi les sites historiques dont regorge notre pays ».

Issa Barro estime, « qu’il existe beaucoup de choses dans les régions à vocation touristique comme Tambacounda, Kédougou, Matam, entre autres, le Sine-Saloum, la région de Saint-Louis que les gens traversent  mais ne les connaissent pas ». Le Président la Fédération Nationale des Offices du Tourisme et des Syndicats d’Initiatives du Sénégal (FNOTSIS) s’inscrit ainsi avec son équipe dans une bonne dynamique de maitrise de tous ces potentiels dans nos terroirs afin souligne Issa Barro, « de les valoriser pour mieux promouvoir la diversité de l’offre touristique. Ce, en collaboration avec les collectivités territoriales pour ensemble promouvoir un tourisme durable et assurer une bonne destination du Sénégal ».

D’ailleurs, les professionnels du secteur ont reconnu le frémissement constaté depuis 2015 que le tourisme se porte au mieux en dépit de quelques difficultés d’ordre structurel. « Nous reconnaissons aussi les efforts du Gouvernement, à travers les engagements pris par le Président de la république pour créer les conditions d’un tourisme durable et digne de ce nom surtout qu’il est reconnu que ce secteur a fini de s’imposer comme un véritable moteur de l’économie, au second rang après la pêche », a indiqué Issa Barro.

La réunion de Tambacounda a été saisie pour la finalisation du règlement intérieur de la fédération qui va se doter aussi d’une charte de la qualité et de la valorisation des produits touristiques dans les terroirs. Un accompagnement de l’Etat est aussi vivement souhaité pour gagner le pari de promouvoir un tourisme durable à travers la mutualisation des compétences, des orientations et des moyens à l’échelle nationale. La fédération veut ainsi être l’interface qui devrait permettre de créer les conditions de mettre en réseaux les différents acteurs pour le développement et le renforcement des zones à potentiel touristique.

Correspondance SAGNE Mohamed 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir