Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Stratégie d'isolement de Khalifa Sall et Cie

Me Aïssata Tall Sall, Bamba Fall et Khalifa Ababacar Sall pour ne citer que ceux-là, membres de la direction du Ps ont été contraints de supporter tout seuls le poids de leur combat politique parfois contre des responsables du parti au pouvoir.

Il en est ainsi pour Me Aïssata Tall Sall, Bamba Fall et Khalifa Ababacar Sall pour ne citer que ceux-là. Membres de la direction du parti de Léopold Sedar Senghor, ces responsables socialistes ont été contraints de supporter tout seuls le poids de leur combat politique parfois contre des responsables du parti au pouvoir.

Maire sortant de la commune de Podor, Me Aïssata Tall Sall qui était donné vainqueur à l’issue des dépouillements devant un responsable du parti au pouvoir lors des locales de 2014, a failli voir sa victoire lui passer sous le nez au profit de son adversaire. Elle a du mener une bataille farouche sur le plan politique mais aussi judiciaire jusqu’à la Cour Suprême pour faire respecter la vérité des urnes.

Mais, tout au long de cette bataille qui a commencé à la Cour d’appel de Saint-Louis pour finir devant la Chambre administrative de la Cour Suprême qui a finalement tranché en faveur de l’ex porte-parole du Ps, jamais la direction du Ps n’a manifesté à son égard un quelconque soutien. Il en a été ainsi pour l’ancien député-maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, qui purge actuellement à Rebeuss une peine de cinq ans dans le cadre de l’affaire dite de la caisse d’avance de la ville de Dakar. Poursuivi et condamné sur la base d’un rapport de l’Inspection générale d’Etat, l’ancien Secrétaire national chargé de la vie politique du Ps n’a jamais reçu un soutien de son parti.

DES SOCIALISTES LAISSES A LEUR SORT

A fortiori, Ousmane Tanor Dieng et les responsables socialistes qui lui sont proches ont préféré adopter à son égard une politique de distance. Depuis qu’il a été incarcéré, Khalifa Sall n’a reçu en prison aucun membre de la direction actuelle du Parti socialiste. S’agissant de Bamba Fall, c’est sur plainte de la direction du Parti socialiste à la suite du saccage de la Maison du parti, lors de la réunion du bureau politique tenue en mars 2016, qu’il a connu ses déboires sur le plan judiciaire avec d’autres jeunes proches de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall. Il faut dire que ce refus de soutenir ces responsables dissidents tranche avec la position jusque-là adoptée par de la direction du Ps.

En effet, si on en croit l’ancien porte-parole du parti, Me Aïssata Tall Sall, le Ps a toujours apporté un soutien à des responsables politiques parfois même au-delà de ses rangs. «De 2000 à 2012, nous avons plaidé pour tous les opposants. Nous, avocats socialistes, lorsqu’ils ont eu des problèmes, parfois même, c’est Tanor (Dieng) qui nous dit d’aller plaider pour le PIT parce que c’est contre Abdoulaye Wade, d’aller plaider pour le gars d’Afp», a rappelé Me Aïssata Tall Sall dans la rubrique Sud détente de Sud quotidien publiée le 26 novembre 2017.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :