L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Mondial 2022 au Qatar: Doha aurait payé 780 millions à la FIFA pour l'organiser

‘The Sunday Times’, un hebdomadaire Anglais, a publié de nouveaux documents qui confirmeraient des accords entre la FIFA et le Qatar pour que le Mondial 2022 soit célébré sur son sol en échange de près de 780 millions d’euros.

D’après l’infirmation, le Qatar aurait offert en secret 356 millions en 2010, soit 21 jours avant que le Qatar ait été choisi comme organisateur du Mondial 2022. L’offre portait sur l’achat des droits télévisuels des Coupes du monde de 2012 et 2022 (quelques 188 millions d’euros pour chacun) de la part d’Al Jazira.

Néanmoins, cette proposition incluait une clause pour laquelle 118 millions d’euros seraient abonnés si le Mondial se jouait au Qatar. La clause serait déguisée dans le contrat comme aiment pour « coûts de production » alors que ce travail est habituellement sous les frais de la FIFA. 

Rien que le fait d’émettre cette offre constitue une violation de la loi de la FIFA, qui interdit les entités sur la candidature de faire des offres économiques lors du processus de sélection de l’organisateur.Et Al Jazira est propriétaire de l’émir du Qatar, aussi principal garant de la candidature du pays pour le Mondial, si bien que tout cela serait illégale.

Sur les documents publiés par le média anglais, on retrouve aussi les signatures de Nasser Al-Khelaifi, président du PSG et de ‘Qatar Sports Investments’ et ‘beIN Media’ comme manager d’Al Jazira Satellite Network.’The Sunday Times’ affirme aussi que le Qatar a fait une autre offre de 427 millions d’euros en 2013, soit trois ans après, à la FIFA. Cette fois ci pour les droits de télévision et elle a été la seule offre acceptée avant même de savoir quel était le pays organisateur.

C’est peu avant que la FIFA n’achève le processus, si bien que maintenant la police suisse étudie scrupuleusement le contrat afin de dénicher tout pot-au-vin. Les experts consultés par le journal anglais pensent qu’il est très difficile de défendre que ces 800 millions d’euros au total correspondent à des motifs commerciaux, puisque les chiffres sont presque cinq fois supérieurs à ce qui se paient pour les droits dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir