L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

António Guterres,Onu: "A ce rythme il faudra 170 ans pour combler l’écart économique entre les sexes"

Surfant sur les prévisions qui estiment hors de portée l’instauration d’une planète 50 – 50  d’ici 2030, conformément aux Objectifs durables de développement, le secrétaire général de l’Onu, António Guterres, assure dans son adresse à la communauté internationale à l’occasion de la journée internationale de la femme, que « si les tendances actuelles se maintiennent, il faudra 170 ans pour combler l’écart économique entre les sexes ».

Ladite journée aura pour thème cette année «Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». L’Organisation des nations unies (Onu) précise que la thématique en question propose de réfléchir aux moyens innovants permettant de faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, notamment dans les domaines suivants : les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et la construction d’infrastructures durables.

Abondant dans le même sens, le secrétaire général de l’Onu, António Guterres, s’adressant à la communauté internationale, salue les avancées, même si tout n’est pas rose en la matière. « Ces dernières décennies, nous avons vu les femmes réaliser de remarquables avancées dans certains domaines, en matière de droits et de leadership. Mais ces progrès sont loin d’être complets ou systématiques – et ils ont suscité une réaction hostile et inquiétante de la part d’un patriarcat solidement enraciné. 

L’égalité des genres est essentiellement une question de pouvoir. Nous vivons dans un monde dominé par les hommes où la culture l’est également. Ce n’est que lorsque nous nous fixons comme objectif commun les droits des femmes, un nouveau cap à prendre au profit de toutes et de tous, que nous commencerons à faire évoluer la situation.  L’augmentation du nombre des femmes à des postes de décision est fondamental.

À l’Onu, j’en ai fait une priorité personnelle et urgente. Nous avons assuré la parité entre les sexes parmi celles et ceux qui dirigent nos équipes dans le monde, et le nombre de femmes occupant des postes de responsabilité est le plus élevé jamais atteint dans l’Organisation.

Nous continuerons à faire fond sur cette avancée. Toutefois, les femmes se heurtent encore à des obstacles importants pour accéder au pouvoir et pour l’exercer. Comme la Banque mondiale l’a constaté, seuls six pays accordent aux femmes et aux hommes la même égalité de droits dans des domaines touchant à leur vie professionnelle. Et si les tendances actuelles se maintiennent, il faudra 170 ans pour combler l’écart économique entre les sexes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir