Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Y en a Marre fait le point du scrutin du 24 février et apaise

Le mouvement «Y en a marre» est sorti de son mutisme pour fustiger le déroulement du scrutin présidentiel du 24 février 2019. Lequel, selon son Coordonnateur, a enregistré beaucoup de dysfonctionnements.  

«Le Sénégal qui avait habitué l’Afrique et le monde à des lendemains d’élections sans heurts, ces dernières décennies, navigue aujourd’hui en zone trouble et incertain qui est la résultante d’un processus électoral chaotique, conduit de façon cavalière par le pouvoir», a déclaré Fadel Barro.

Comme si cela ne suffisait pas, le coordonnateur ajoute : «le pouvoir s’est inscrit dès le lendemain du scrutin dans une logique de répression et de traques contre toutes voix discordantes. Plusieurs activistes et militants de l’opposition ont été mis aux arrêts de façon arbitraire».

Fadel Barro et Cie ont profité de leur face à face avec la presse pour condamner, fermement, toutes ces arrestations, et exiger la libération immédiate et sans conditions des personnes arrêtées. Pour le mouvement Y en a marre, «la police des idées ne saurait en aucun cas prospérer au Sénégal».

Le Coordonnateur Fadel Barro estime que le Président Macky Sall devrait se consacrer à respecter ses promesses de 2012 plutôt de créer une tension sociale.

«L’heure n’est pas à attiser une tension sociale déjà balafrée par une élection dangereuse qui a exacerbé les clivages religieux, ethniques et régionalistes dans ce pays. Le président devrait plutôt se consacrer à panser ces plaies et commencer à respecter ses engagements pris depuis 2012», a-t-il soutenu.

Avec Actusen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :