L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Lendemain de l'élection: Ousmane Sonko appel l’opposition à se mobiliser

Le candidat de la coalition « Sonko Président » s’est prononcé cet vendredi après-midi à son siège au niveau de la VDN. Cette rencontre avec ses militants, sympathisants et alliés s’est tenue dans un contexte où les résultats provisoires ont été proclamés. Ousmane Sonko, félicitera son équipe qui durant tout le processus électoral, s’est donnée à fond pour la cause de la coalition.

« Vous avez fait preuve d’endurance et de rigueur. Mais sachez que notre combat continue car nous avons été déterminants dans cette présidentielle », rassure-t-il.

Selon lui, il convient, dans l’urgence absolue que l’opposition et toutes les forces démocratiques du pays s’attèlent à exiger les réformes indispensables. Ce, pour consolider la démocratie dans l’intérêt exclusif du Sénégal. Satisfait de ses résultats qu’il qualifie de « bond exceptionnel et inédit », Ousmane Sonko a fait savoir qu’il poursuivra le combat dans la voie qu’il a déjà entreprise.

« Nous ne décevrons pas », rassure-t-il. Mieux, il a réitéré son engagement pour l’émancipation économique du Sénégal. Non sans déclarer qu’il entend se rendre, dans le cadre d’une tournée nationale et internationale, auprès de ceux qui ont voté pour lui, pour renouveler et raffermir le pacte qui les lie.

AFFAIRE DES 94 MILLIARDS SONKO SE DIT A LA DISPOSITION DE LA JUSTICE

Ousmane Sonko a été interpelé sur l’affaire des 94 milliards de francs Cfa dans le dossier du titre foncier 1451/R. Le leader du Pastef a déclaré qu’il est prêt à répondre la Justice. « Je suis à la disposition de la justice. J’ai été le premier à la saisir dans cette affaire, rappelle-t-il. J’attends que la justice me convoque », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler qu’en pleine campagne électorale, une commission d’enquête parlementaire a été créée pour élucider cette affaire, mais le candidat, arrivé troisième à la Présidentielle du 24 février 2019, n’avait pas jugé nécessaire d’y répondre, estimant qu’il s’agissait d’une diversion pour le perturber.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir