Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Présidentielle: C'est la Fin officielle du vote au Sénégal

Au Sénégal, les bureaux de vote ont ouvert ce matin à 8h (heure locale) pour les près de 6,7 millions d’électeurs appelés aux urnes pour élire leur président. Cinq candidats sont en lice, qui ont tous appelé à une forte mobilisation. Les bureaux de vote sont officiellement fermés à 18h heure.

  • Au Sénégal, ce 24 février, pas moins de 6,7 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour élire leur futur président, qui doit succéder au président sortant, Macky Sall.
  • Outre ce dernier, quatre autres candidats sont en compétition pour la magistrature suprême. Il s’agit de Madické Niang, pour le Parti démocratique sénégalais (PDS), d’Issa Sall, le très religieux candidat du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), d’Ousmane Sonko, le candidat du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) et d’Idrissa Seck, pour le parti Rewmi.
  • Malgré l’impréparation à certains endroits et l’insuffisance des contrôles, le scrutin s’est globalement déroulé dans le calme, loin des aléas des législatives de 2017.
  • La participation en fin d’après-midi était estimée entre 55% et 70% dans certains quartiers de Dakar. Les quelque 32 000 Sénégalais inscrits sur les listes électorales en France ont cependant été moins nombreux à se déplacer: à peine 11% de participation à la mi-journée pour Paris, où le consulat avait mis en place des bureaux de vote aux Docks, en banlieue.

17h00 : Le calme plat a succédé à l’euphorie de ce matin au quartier Biscuiterie de Dakar. Les 18 bureaux de l’école Biscuiterie sont désormais quasiment déserts, note notre correspondant sur place. Les derniers électeurs qui se présentent sont souvent ceux qui ont travaillé ce dimanche ou qui ne voulaient pas faire la queue dans la matinée. A 16h, la participation y variait entre 55% et 70%.

Cette journée électorale qui s’achève s’est déroulée dans le calme à Dakar. Chacun des cinq candidats avaient appelé à un vote apaisé. Fidèles à leur tradition, les Sénégalais ont voté dans la tranquilité. En 2017, l’organisation des législatives, avec le nouveau fichier électoral et la nouvelle carte électorale, avait parfois été chaotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :