Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Le match Jaraaf-Pikine vire à la bagarre générale, le coach de Pikine et l’intendant du club blessés

Une bagarre générale a éclaté, hier lundi, lors du match en retard entre Jaraaf et As Pikine, au stade Léopold Senghor. Bilan : deux blessés du côté des «rouge et vert», le coach Djiby Fall et l’intendant.  
  
La Ligue 1 perd la tête. En effet, le match retard de championnat comptant pour la 15ejournée, opposant le Jaraaf et l’As Pikine, a viré à la bagarre. L’incident a éclaté dés le coup de sifflet final de l’arbitre. En cause : un penalty sifflé à la 89eminute en faveur du club de la Médina. Furieux contre la décision arbitrale, synonyme d’une deuxième défaite d’affilée, les supporters pikinois lancent des projectiles sur la pelouse du stade Léopold Sédar Senghor. 

Le juge de ligne qui faisait dos à la tribune découverte prend la poudre d’escampette pour ne pas encaisser des cailloux. Pareil pour les quelques inconditionnels médinois qui étaient tout proches. 

 
La partie est interrompue pendant une bonne vingtaine de minutes avant que le milieu Madické Kane ne transforme la sentence. L’arbitre qui siffle aussitôt la fin est vite entouré des éléments du Gmi. Sur l’aire de jeu, supporters, dirigeants et joueurs des deux camps se donnent en spectacle. Au milieu de l’action, pour calmer ses joueurs, le coach de l’As Pikine, Djiby Fall, est touché à la main, vite couverte de sang. Tout comme l’intendant du club. Suffisant pour faire réagir le camp pikinois.   
  
Des supporters interpelés par les forces de l’ordre 
  
La bagarre générale est interrompue, cette fois-ci par les forces de l’ordre, accusées d’être intervenues tardivement, qui ont procédé à des arrestations. Des scènes de violence qui ne donnent pas une bonne image du football local sénégalais. Après le drame de Demba Diop en 2017, cette fois-ci, c’est le stade Lss qui enregistre ses blessés. Certainement, la Ligue professionnelle prendra des mesures idoines pour sanctionner les coupables. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :