Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Dakar 24 : L'information un droit, Vous Servir, Notre Devoir

Election Présidentielle: 05 candidats, dont 02 favoris, pour un fauteuil

Les Sénégalais iront aux urnes, le 24 février 2019 pour reconduire l’actuel chef de l’Etat, élu en 2012, ou accorder leur faveur à l’un des challengers en lice dont, Ousmane Sonko, Me Madické Niang, Idrissa Seck, Pr Issa Sall.
Avec l’ouverture de la période officielle pour la campagne électorale prévue le 03 février 2019. Les candidats et leurs écuries politiques vont entamer au début de la semaine prochaine leur premier jour de propagande chacun à leur rythme.
Les quelques six millions d’électeurs doivent choisir entre reconduire le président Macky Sall, ou élire un de ses 5 concurrents.
Au Sénégal même, la précampagne qui s’achève a été marquée par une polémique sur les listes électorales, l’opposition dénonçant un risque de fraude. Le ton monte depuis quelques temps du côté du Collectif des 25 candidats invalidés par le parrainage. L’opposition dénonce des divergences entre le fichier ayant servi à l’établissement des cartes d’électeurs et celui mis en ligne qui comprend, selon lui, des doublons, des électeurs.
Répondant à ces préoccupations, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a assuré qu’il n’y avait pas deux fichiers mais un seul.
L’élection malienne va avoir lieu pendant que l’actuel président est accusé par ses adversaires, dont plusieurs de ses anciens ministres, de mauvaise gouvernance et d’avoir échoué. En réponse à ces critiques, le chef de l’Etat qui démantèle petit à petit la grande organisation du C25, assure en outre, que d’autres candidats recalés sont en route. Pour conforter ces derniers dans leur choix de l’accompagner, Macky Sall a fait savoir qu’il n’y a pas de « transhumance qui tienne ». « Ce qu’il y a, c’est un choix lucide (car) l’essentiel, c’est d’apporter sa pierre à l’édifice », assure-t-il non sans leur demander d’accepter d’être traités de tous les noms d’oiseau…
Outre Ousmane Sonko, Inspecteur des Impôts et Domaines de métier et actuel leader du Pastef, figure parmi les principaux prétendants au fauteuil présidentiel. Sont également en lice, le Me Madické Niang de la coalition ‘Madické 2019’, Idrissa Seck, de la Coalition ‘Idy et le Pr Issa Sall du PUR. Aucune femme ne fait partie des cinq candidats.
Abdoulaye FAYE 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :